APPEL
A L’UNION DU PEUPLE POUR UNE GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE ET PATRIOTIQUE.
Peuple béninois,

Depuis le 20 août 2019, notre pays a vu ses frontières fermées avec notre grand voisin de l’Est, le Nigéria. Comme c’est le cas lorsque cela se produit, notre peuple, déjà meurtri par la gestion assassine de la Rupture, est encore plongé dans des souffrances atroces. Cette situation n’est pas à sa première édition et ne constitue en fait pas une surprise. Et pour cause ! La raison est simple : la politique de contrebande du Bénin tue l’économie nigériane. Le Ministre nigérian de l’agriculture déclarait en août 2018 : « Notre autre problème c’est la contrebande. Actuellement il y a un de nos voisins qui importe du riz plus que la Chine. Pourtant, on ne consomme pas de riz étuvé dans ce pays mais du riz blanc. Ils utilisent donc leur port pour nuire à notre économie » (L’Economiste du 25 juin 2018).
Dans un papier en date du 14 juin 2019, je disais ceci « Pendant que le Nigéria fournit des efforts pour produire une énorme quantité de riz de très bonne qualité sur le marché nigérian, le gouvernement béninois, non seulement ne fait rien pour promouvoir la production interne, mais autorise que transitent par le port de Cotonou des tonnes de riz à qualité douteuse en provenance des pays que l’on connait et ceci à très bas prix ; ce qui crée des conditions de mévente et de sabotage de l’économie nigériane... Au lieu d’une telle politique de patriotisme économique, les différents gouvernements de notre pays et plus particulièrement celui de la Rupture préfèrent la poursuite de politique du pacte colonial. Exporter brutes les matières premières produites et importer le produit fini ».

Editorial : HOMMAGE A ROBERT MUGABE

L’Afrique vient de perdre un de ses grands fils : Robert Gabriel MUGABE. Depuis, on attend ici et là des commentaires dont ceux de ses ennemis et de l’indépendance de l’Afrique dont l’objet est de salir sa mémoire. Ces commentaires haineux sont repris de façon naïve par des milieux, progressistes même qui ne prennent pas en compte les enjeux réels des combats et des positions de l’homme politique et du combattant patriote et panafricaniste.
Dans le présent article, nous restituons quelques éléments des enjeux réels et expliquons « pourquoi l’Occident diabolise Robert Mugabé » pour en tirer les leçons qui en découlent pour les patriotes africains.

Cliquer ici pour télécharger le texte

COMMUNIQUE AU PEUPLE
A PROPOS DU REMANIEMENT MINISTERIEL

 

Le 5 septembre 2019 au journal de 20 heures de l’ORTB, le porte-parole du Gouvernement a donné lecture de la liste des membres du troisième gouvernement de Patrice Talon depuis son élection en avril 2016. Il y a deux semaines à peu près, les journaux proches du pouvoir avaient annoncé que Patrice Talon avait envoyé un courrier à ses deux partis jumeaux (Union Progressiste et le Bloc Républicain) qu’il a créés pour qu’ils lui fassent des propositions en vue de la formation de son Troisième gouvernement. Il faut dire que cette information était tellement passée inaperçue, tant la population est assaillie par ses problèmes quotidiens.
Au vu de la configuration du nouveau gouvernement, en dehors de la récompense accordée à quelques éléments pour leur zèle dans la défense du système autocratique comme Abimbola et Orounla, le reste c’est : on prend les mêmes et on recommence.

SPECIAL SOUTIEN AUX ENSEIGNANTS CONTRE L’EVALUATION DITE DIAGNOSTIQUE
Editorial : Soutenons fermement les enseignants.

L’appel au boycott de l’évaluation dite diagnostique des enseignants reversés de 2008, lancé par la CSTB et soutenu par nombre de militants et de responsables syndicaux en dehors de ses rangs aura connu un succès franc. Malgré les menaces de radiation, le boycott a été massif. Le sens de ce boycott est clair : le refus de se soumettre à l’arbitraire et à la dictature. Cette attitude de sacrifice et d’abnégation de soi pour le salut collectif renoue avec le chemin pour l’émancipation du peuple de tout pouvoir de dictature antipopulaire. Le PCB qui a soutenu dès le départ le mot d’ordre ne peut que féliciter les enseignants pour le boycott massif. L’organisation par le pouvoir en désarroi d’une session de rattrapage pour des malades n’est que nouvelle ruse pour tenter de camoufler son échec.
Du reste l’histoire de notre pays montre que les victimes des « radiations de la Fonction publique pour des motifs politiques au Bénin » ont toujours été réhabilitées dans leur carrière. Le pouvoir de la Rupture mène par conséquent un combat d’arrière-garde, perdu d’avance et que l’histoire condamnera, ainsi que ses auteurs.
La Rédaction


LE SENS DU BOYCOTT :
REFUSER DE SE SOUMETTRE A L’ARBITRAIRE ET A LA DICTATURE

Editorial : L’aggravation de la misère du peuple.
Les frontières fermées du Nigéria en ajoute à la misère aggravée du peuple depuis l’avènement du pouvoir de la rupture.

Au lieu de réfléchir et de trouver des solutions à court et moyen termes aux problèmes des masses, les soutiens du pouvoir se livrent à des élucubrations contre le patriotisme économique.
Dans le présent numéro, votre journal publie dans leur intégralité la prise de position du PCB à propos des « frontières fermées du Nigéria » ainsi que le texte du professeur NOUDJENOUME en rapport avec le patriotisme économique de bourgeois nigérians (Dangoté en espèce) face à l’apatridie économique des dirigeants béninois.
La Rédaction