PARTI COMMUNISTE DU BENIN (PCB)
01 B.P. 2582 Recette Principale Cotonou (Rép. du Bénin)
Tél. : 21 30 03 22/97 98 35 65 – Site : www.la-flamme.org

 

 

COMMUNIQUE :


RENCONTRE OFFICIELLE ENTRE LE PARTI COMMUNISTE DU BENIN ET LE PARTI COMMUNISTE CUBAIN.


Ce jour le 12 Octobre 2022, au siège du Parti Communiste du Bénin, s’est déroulée (en visio-conférence) une Rencontre officielle entre une Délégation du Parti Communiste Cubain (PCC) et du Parti Communiste du Bénin (PCB). Entre autres, l’objet de cette Rencontre a été, l’établissement officiel des Relations entre les deux partis.

 

ALLIANCE POUR LA PATRIE (APP)
01BP 2582 Cotonou, recette principale. Rép. du Bénin ; Tel : (+229) 61 92 63 84 / 66 16 01 69
e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Site web: app-benin.org
Facebook : Alliance Pour la Patrie - APP

Le Président


Adresse


À l’occasion de la Célébration de la GAANI (Edition 2022)


A


- SA Majesté impériale Sabi NAYINA III, Empereur des Peuples Baatonum-Boo des Contrées du Bénin, du Nigeria et du Togo
- Son Altesse GNON KOGUI, Reine de Nikki
- Leurs Eminences Dignitaires de la Cour impériale,
- Leurs Majestés Rois, Têtes Couronnées et Chefs de terre.
Mes hommages respectueux à tous en vos Différentes Dignités


En cette Auguste Occasion de la Fête de la Gaani, je vous présente mes vives Félicitations et au grand et légendaire GUIDE des « Wasangari » KISSIRA, ainsi qu’aux Ancêtres SERO et de ZIME Dobidia, respectivement initiateur et Fondateur de l’empire de Nikki afin qu’ils bénissent et protègent la présente fête, exaucent toutes les prières qui leur seront adressées.
MAJESTE Impériale, Majestés et Eminences,

Interdiction du droit de grève dans les secteurs des hydrocarbures, les transports aérien et maritime
Extensions des conditions esclavagistes de travail à de nouveaux secteurs par Talon


Réuni en conseil des ministres le mercredi 28 septembre 2022, le Gouvernement a décidé de la transmission à l’Assemblée nationale, pour étude et vote, du projet de loi modifiant et complétant la loi n°2001-09 du 21 juin 2002 portant exercice du droit de grève en République du Bénin, telle que modifiée et complétée par la loi n° 2018-34 du 05 octobre 2018.


Cette décision fait suite à la grève des contrôleurs aériens de l’Asecna (Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar, regroupant 18 pays africains plus la France). Cette grève des 23 et 24 septembre 2022 n’a pas épargné les contrôleurs de la navigation aérienne au Bénin ; ils ont répondu à l’appel de l’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’Asecna. La grève a eu lieu dans nombre d’aéroports dont ceux de Cotonou, Dakar, Abidjan, Ouagadougou, Yaoundé, etc. Et cela les 23 et 24 septembre 2022.


Pour le Conseil des ministres du gouvernement de Patrice Talon, « cette modification de la loi est sollicitée en raison du contexte sécuritaire de plus en plus exigeant où la défense du territoire national et l’exercice des fonctions régaliennes de l’Etat commandent que certains secteurs d’activités soient en permanence mobilisés.


Dans cette perspective, les dispositions du présent projet de loi visent à s’appliquer au secteur des transports aérien et maritime ainsi qu’à celui des hydrocarbures.»(Extraits du Conseil des ministres du 28/9/2022).

 

Renversement de Paul-Henry DAMIBA au Bourkina Faso
Rôle décisif de l’insurrection populaire


Dans la nuit du 29 au 30 septembre 2022, les réseaux sociaux annoncent un coup d’Etat militaire au Burkina Faso. Les mêmes sources renseignent que les mutins ont pris le contrôle de la ville de Ouagadougou et ont encerclé la Présidence. Quelques heures après ces rumeurs, le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) revendique le putsch à travers un message radio diffusé sur les antennes de la chaine privée Oméga. Le nouveau leader du MPSR, le capitaine Ibrahim TRAORE a, dans sa première prise de parole , annoncé avoir dirigé le coup d’Etat qui a renversé le Lieutenant-colonel Paul-Henry Sandaogo DAMIBA, Président de la transition en cours au Burkina, lui-même porté au pouvoir il y a 08 mois par le MPSR. Ensuite, le capitaine TRAORE fait une déclaration à la télévision nationale RTB pour évoquer les motivations du putsch. Selon ses propos, le MPSR reproche à Damiba d’avoir «Trahi » leur « idéal commun » qu’est la restauration de la sécurité et de l’intégrité » du « territoire… au profit d’aventures politiques malheureuses.» Il a par la même occasion annoncé qu’à la suite de son renversement, Damiba « se serait réfugié dans la base militaire française à Kamboinsin » où il projette d’engager « une contre-offensive ». Dans le même temps, les réseaux sociaux annoncent des opérations militaires en préparation en Côte d’Ivoire avec des mercenaires qui envahiraient Ouagadougou pour y mener la guerre et restaurer le pouvoir de Damiba.

 

L’Union sacrée Pour La Patrie pour l’expulsion des troupes françaises Barkhane du Bénin


Un redéploiement au Bénin des troupes françaises chassées du Mali, annoncé par le Parti Communiste depuis février 2022 a fait l’objet de démentis conjugués de l’Ambassadeur de France et du Gouvernement de Patrice Talon. Mais dans une Déclaration portant « Interpellation adressée au Président de la République, Patrice Talon » à ce sujet en date du 06 octobre 2022, le Parti Communiste, indique que, des résultats de ses investigations, « les troupes françaises Barkhane se trouvent bel et bien au Bénin dans le département de l’Alibori ; plus précisément à Kandi, chef-lieu de ce département ; dans l’enceinte du camp militaire de Kandi ».