DECLARATION
A PROPOS DU BILAN DES DEUX ANS DU POUVOIR DE TALON
EN AVANT POUR LES ETATS GENARAUX DU PEUPLE !

 

Le Front pour le Sursaut Patriotique à l’issue d’une assemblée générale de ses organisations membres a appelé le peuple, pour marquer les journées du 04 au 06 avril 2018, à une « Deuxième journée nationale d’action » dans toutes les différentes régions du pays par des Assises de réflexion sur le bilan des deux ans du pouvoir de Talon et de préparation des Etats Généraux.
A ce jour, il est loisible et heureux de constater que dans toutes les régions du pays, des Conférences se sont tenues à Porto-Novo, Abomey, Parakou, Kandi, Malanville, Djougou, Natitingou, Cotonou, Calavi, Allada, Ouidah, Comé, Bopa, Lokossa, Aplahoué, avec des réflexions de haute teneur et des décisions de duplication et d’enrichissement des résultats dans les communes et les différents secteurs. Aujourd’hui même, alors que nous sommes réunis ici au centre à Cotonou, dans plusieurs régions et villes du pays, (Porto-novo, Abomey, Azovè, Comè, etc.) le peuple béninois manifeste son rejet du pouvoir de la ruse et de la rage et sa détermination à en finir.

POINT DE PRESSE
Cotonou, Bourse du Travail, le 23 février 2018
A propos de l’évolution de la situation socio-économique

Mesdames et Messieurs les journalistes,
Camarades et chers amis,

Dans toute période de crise, les événements sociaux et politiques interviennent à une fréquence plus accélérée. Ainsi depuis notre dernier point de presse le 28 février 2018 et la mémorable première journée nationale d’actions contre la gouvernance du Président Patrice Talon le 09 mars 2018, l’actualité abonde en événements instructifs de la marche inexorable de notre peuple pour une gouvernance patriotique et de probité et donc contre la dictature autocratique en œuvre au Bénin.
1- La crise économique et sociale apparaît plus grave. Le 11 novembre 2016, le Chef de l’Etat, en visite à Parakou demandait au peuple affamé la patience et promettait la fin des difficultés pour bientôt, dans un an. Plus de 16 mois sont passés depuis cette déclaration du Chef de l’Etat et deux ans après son arrivée au pouvoir. La faim s’est aggravée et étendue pour le peuple, et ce, à cause justement de la politique destructrice et prédatrice du Chef de l’Etat. Les déguerpissements et destructions des entreprises et initiatives de survie des milliers de petites gens, les liquidations des entreprises publiques, les assauts acharnés contre les entrepreneurs privés en dehors de ceux du cercle des hommes de la Rupture ont conduit aux licenciements et au chômage des milliers d’hommes et de femmes, à la mévente dans les marchés et à la rareté des commandes chez les petits artisans. D’où l’amplification de la faim, de la misère et de la déchéance physique et morale dans les ménages. Le gouvernement en a rajouté avec la répression des grévistes et des mesures criminelles visant à les affamer avec la défalcation sur les salaires et pire, leur confiscation, précipitant ainsi, sans égard à la vie de la personne humaine, des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dans la détresse, en pâture à tous les dangers.

COMMUNIQUE
A PROPOS DES ELUCUBRATIONS LIBERTICIDES DE TOBOULA AU SUJET DES MARCHES

Le préfet Modeste Toboula, après les échecs retentissants à empêcher les marches pacifiques de protestation contre son patron Talon à Cotonou, a pris et publié à ce sujet un arrêté en date du 09 mars 2018. Cet arrêté n° 8/0083/DEP-LIT/SG/SP portant condition de recevabilité des déclarations de marche et autres manifestations publiques à caractère revendicatif dans le département du Littoral prescrit :
« Article 1er : les déclarations de marche ou de manifestation publique à caractère revendicatif, tels que les sit-in ou meeting, déposées à la Mairie de Cotonou ou à la préfecture de Cotonou ne sont recevables que si, auxdites déclarations, sont joints les récépissés d’enregistrement des organisations qui en sont auteurs.

COMMUNIQUE
ALERTE DOSSIER CNSS/BIBE CONTRE LAURENT METONGNON
LE FSP DENONCE

Il nous est revenu que la BEF (Brigade Economique et Financière) continue de convoquer et d’interroger des personnes dans le cadre du dossier CNSS/BIBE contre Laurent METONGNON même, au cours de cette semaine. Ce fait est très grave parce que:
1- l’enquête préliminaire est terminée depuis le 23 novembre 2017 ;
2- le dossier transmis au juge dans le cadre d’un flagrant délit ;
3- toute audition nouvelle doit se faire en audience devant toutes les parties ;
4- Et depuis lors, il y a eu plusieurs audiences.

JOURNEE NATIONALE D’ACTION DU FSP
COMMUNIQUE DE PRESSE

Ce jour 9 mars 2018, s’est déroulée sur toute l’étendue du territoire national, une grande journée de colère contre le pouvoir mafieux et affameur de Patrice Talon. Il a été donné à tout observateur de constater qu’il s’est agi d’une journée intense et instructive de la réalité sociale et politique au Bénin.
1- Une grande mobilisation de colère dans tout le pays contre le pouvoir de Talon
Tôt ce matin, les travailleurs, la jeunesse, les femmes ont pris d’assaut les rues dans toutes les principales villes du Bénin. A Porto-Novo plus de 12.000 manifestants ont sillonné les principales artères de la Capitale, avec des arrêts devant le siège de l’Assemblée nationale pour déboucher sur la place Dè Toffa en criant tout au long leur rejet de la politique de Talon et de Houngbédji