Crépuscule Du Matin (CDM) n° 013 du 23 février 2011

Directeur de Publication      :           Philippe NOUDJENOUME

Rédacteur en Chef                :           Jean Kokou ZOUNON

Au Sommaire

du Crépuscule Du Matin (CDM) n° 013 du 23 février 2011

- Editorial : «Il est plus que jamais temps d’y aller !» pp.1-3

- Lettre inédite (du 06 oct 2010) aux Pdts des Partis de l’UN et à ABT-2011 pp.3-5

- Lettre ouverte (du 27 oct 2010) aux représentants de l’UE, de la France,

de la Belgique, de l’Allemagne et du PNUD pp. 5-7

- Appel au peuple à se lever pour se défaire du dictateur Boni Yayi pp.7-8

======================

LNOUVEAU SCANDALE A PROPOS DE LA LEPI ET DES ELECTIONS ACTUELLES AU BENIN :

FAUX  ET MENSONGE AU SOMMET  DE l’ETAT

 

Aujourd’hui, 23 février 2011, des journaux du matin révèlent l’incroyable, l’invraisemblable : la liste de la LEPI remise à grand renfort de publicité par la CPS/LEPI le dimanche 20 février au Président de la CENA n’était pas une liste complète. Certains journaux avancent même que « les cantines livrées à la CENA ne contiennent pas la liste électorale », mais « le répertoire de ventilation des centres de vote ». (cf.  le quotidien ‘La Suite’ n° 00230 du mercredi 23 février 2011)

 

MISE EN GARDE CONTRE LE POUVOIR TYRANNIQUE DE BONI YAYI

 

Le pouvoir de Boni YAYI dans son désarroi et sa hargne de frauder pour gagner les élections se trouve confronté aux dénonciations et luttes des travailleurs et de tout ce qu’il y a d’honnêtes dans le pays. En effet, on ne peut accepter la ruine de l’Ecole avec les N P E, les scandales CEN-SAD, Machines agricoles, etc. ;  on ne peut se taire contre le détroussement à travers l’affaire ICC-services de l’épargne des citoyens ; on ne peut se taire contre le bradage de Bénin-Télécoms vendu à moins d’une licence d’exploitation GSM ; on ne peut accepter les centaines de licenciements à la SONEB, à la SBEE, la précarité de l’emploi des ‘communautaires’ à la Santé pendant que des milliards sont gaspillés.

 

LE ROI DOSSOU ROBERT A Parlé

 DOSSOU Robert s’est offert une émission télévisée le Dimanche 20  février 2011 à partir de 21h30. Le thème de l’émission est « Cour constitutionnelle : rôle et prérogatives ».

Ce long monologue de plus d’une heure et demie d’horloge où DOSSOU Robert s’est donné en spectacle, peut être classé en les rubriques que voici.

Premièrement : Affirmation  d’un pouvoir autocratique tiré de la Constitution

 

ALLIANCE DE LA DEMOCRATIE REVOLUTIONNAIRE ET DES ECOLOGISTES POUR LE POUVOIR DES TRAVAILLEURS ET DES PEUPLES

Parti Communiste du Bénin (PCB), Parti Ecologiste du Bénin (les Verts),

Parti Social-Démocrate Le Bélier (PSD-Bélier)  

 

 

Philippe NOUDJENOUME

Candidat aux élections présidentielles de 2011

 

ADRESSE AUX HOMMES ET FEMMES QUI SOUTIENNENT MA CANDIDATURE

Cher(e)s concitoyen(ne)s, chers camarades, cher(e)s ami(e)s,

Vous avez été nombreux à soutenir ma candidature, d’abord par la souscription lancée en vue de rassembler la caution. Je peux vous assurer qu’en dix (10) jours, grâce à vous, entre le 24 janvier et le 02 février 2011, les quinze (15) millions ont été rassemblés. J’avais donc la caution. Du reste, si ce n’était pas le cas, moi et mon Parti connus pour notre sens de responsabilité et de vérité envers le peuple,  n’auraient eu aucune honte à vous dire que vos efforts n’ont pas été suffisants pour me permettre de me présenter. Mais ce n’était pas le cas.

C’est sur cette base que j’ai déposé le vendredi 04 février à 10 heures ma candidature à la CENA, organe chargé des dossiers, qui nous a donné un récépissé provisoire où toutes les pièces à fournir étaient cochées, aucune n’était manquante ; il n’y avait pas mention de la quittance de la caution. Celle-ci doit être payée plus tard et la quittance soumise à la CENA.